Le Maire du Mans s'oppose au Sénateur Kaltenbach et demande la levée du moratoire

Publié le par Association des Villes pour le Vote Electronique

Le Sénateur-Maire du Mans, Jean-Claude Boulard, attaché à l'utilisation des machines à voter, s'oppose à la proposition de loi du Sénateur Philippe Kaltenbach et demande la levée du moratoire touchant les machines à voter. Voici sa lettre du 19 mai 2015 qui développe son opinion.


Objet : Utilisation des urnes électroniques


Monsieur le sénateur,

Vous avez le projet de présenter une proposition de loi à l'ordre du jour du Sénat, et visant à supprimer le recours aux machines à voter pour les élections générales.

La ville du Mans est depuis 2007 utilisatrice des urnes électroniques commercialisées par France Election, et ce avec la plus grande satisfaction.

En effet, ces urnes ont été utilisées pour de multiples scrutins (de listes, de candidatures uniques, par binôme, à l'échelon local ou national) qui se sont parfaitement déroulés.

Vous évoquez dans votre proposition l'absence de contrôle du Code Source, alors que celui-ci peut être contrôlé lors de l'agrément et de l'inspection de conformité réalisée périodiquement ensuite.

Les procédures de paramétrage et de contrôle lors de la préparation des scrutins, conformes à la circulaire spécifique aux urnes électroniques sont suivies scrupuleusement, et garantissent la fiabilité du scrutin.

La fraude électorale reste l’affaire des hommes, et l'urne électronique ne la permet pas plus que le vote papier ne l'autorise.

Je souhaite au contraire le maintien des urnes électroniques et la levée du moratoire.

Je vous prie de croire, Monsieur le Sénateur, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

Le Sénateur-Maire,
Jean-Claude Boulard

Vous pouvez aussi trouver ce document en version PDF en cliquant sur le lien ci-dessous prévue à cet effet.